Crocheter une serrure  c’est simple et pratique

 Crocheter une serrure : c’est simple et pratique

C’est une procédure d’ouvrir une serrure à l’aide d’outils nommés « crochet » et un autre appelé « tendeur », il s’agit d’une méthode simple, silencieuse et discrète. Cette méthode, avec un peu de pratique, aboutit à des bons résultats en l’appliquant sur les serrures dites « paracentriques » (serrure où sa  clé est  plate dentelée) ou « radiales » (serrures où la clé comporte des alvéoles sur les deux faces). Elles ne sont souvent, pas plus complexes à ouvrir que les serrures dites « normales » pour qui s’intéresse au crochetage. Donc la question qui se pose : Comment crocheter une serrure? Surtout dans certaines situations urgentes et imprévues telles que si vous vous êtes enfermés de votre maison en plein milieu de la nuit ou encore  vous avez perdu la clé du cadenas ou même si vous avez perdu la seule clé pour décadenasser votre vélo.

Comment procéder à un crochetage de serrure ?

Ainsi pour résoudre votre problème quelque soit sa nature et avant  même de payer un serrurier pour vous  ouvrir votre porte, votre cadenas ou autre, vous pouvez procéder à  crocheter la serrure par vous même. Il suffit d’avoir un minimum de savoir faire et être conscient que  la plupart des verrous de maison ou de bureau sont de simple serrure à goupilles et peuvent être relativement facilement ouvert à l’aide de crochet et d’une clé de frappe.

Simplicité et pratique

Ces deux derniers outils peuvent facilement être improvisé à partir d’éléments communs de ménage (fourchette de cheveu, fil métallique…). Le fait de crocheter une serrure nécessite beaucoup de patience, selon les experts serruriers. Tout le processus est simple, il suffit d’être habile, correct et pratique.
Voici une vidéo d’apprentissage de crochetage de serrure

Crocheter une serrure  c’est simple et pratique

 

 

POUR TOUTE DEMANDE D'INFORMATION, VEUILLEZ REMPLIR LE FORMULAIRE CI-DESSOUS :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre Téléphone (obligatoire)

Votre message

captcha

Jean-Paul Berthier